genenvilliers_luthTrois policiers ont été agressés par une quarantaine d’individus qui les ont attaqués avec des pierres dans la nuit de mardi à mercredi à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), près de la station de métro Courtilles, blessant l’un d’eux au visage. Le lieu de l’agression est connu pour être en plein cœur d’une zone où la « diversité » prime très largement sur la France des terroirs et des clochers et où les Chances pour la France y sont légion.

Touché au visage, le policier blessé a été transporté à l’hôpital Beaujon à Clichy (Hauts-de-Seine), puis transféré à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. Il souffrirait de multiples contusions mais n’aurait pas de traumatisme crânien, contrairement à ce qui avait été annoncé précédemment à l’AFP. Il a obtenu une incapacité totale de travail (ITT) de quinze jours.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les trois policiers, membres du commissariat de Colombes (Hauts-de-Seine), ont été pris à partie vers 1H15 près de la station de métro Courtilles, alors qu’ils intervenaient sur un feu de véhicule situé sur un chantier. Alors que deux des trois policiers étaient partis en direction de l’incendie, le troisième, resté dans le véhicule, a été violemment agressé par une quarantaine d’individus munis de pierres et de pavés. Les deux autres policiers sont aussitôt revenus en renfort, mais ils ont été victimes eux aussi de jets de projectiles. Bien entendu, les agresseurs ont pu prendre la fuite…

Selon une source policière, deux individus qui portaient des bidons d’essence ont été interpellés et placés en garde à vue ; gageons qu’ils seront très vite libérés. Il s’agirait d’un énième guet-apens fait aux forces de l’ordre dans ce secteur de la banlieue de Paris.

L’enquête a été confiée à la brigade de sûreté urbaine de Gennevilliers, qui va devoir sortir quelques temps de sa douce quiétude…

La plupart des syndicats de police qui ont largement soutenu Sarkozy à l’occasion de la dernière présidentielle ont, une fois de plus, jouer les pleureuses dans leurs communiqués respectifs : Unité police SGP-FO et Alliance.

Nations Presse Info