Fabien Engelmann, secrétaire général du syndicat CGT des agents territoriaux de la mairie de Nilvange (Moselle) et candidat FN aux cantonales de mars, a été interrogé sur Nouvelles de France. Extraits :

C "si vous saviez le nombre d'adhérents de la CGT qui sont au Front National ou qui votent pour ! [...] Dans une, voire deux semaines, des dizaines d'adhérents de la CGT vont faire leur "coming out". Ce sera du "jamais vu" ! Comme moi, ils ont compris que le FN n'était pas le diable et que Marine Le Pen a un discours plus social qu'Olivier Besancenot. [...]

Comment passe-t-on aujourd'hui du NPA au FN ? De l'internationalisme au nationalisme ?

L'internationalisme est un bien grand mot. Interrogez un militant de base du NPA et vous verrez qu'il n'est pas plus internationaliste que ça ! Le déclic "NPA", je l'ai eu comme beaucoup en réaction aux inégalités scandaleuses. Mais les régulations de sans-papiers, je n'ai jamais été pour. Vous remarquerez qu'à chaque manifestation de soutien aux sans-papiers, il y a deux militants de la CGT, 3 du NPA, etc. C'est lors des manifestations contre la réforme des retraites qui réunissent des dizaines de milliers de personnes qu'il faudrait demander aux adhérents présents s'ils sont internationalistes et pour la régulation des sans-papiers... Et là, vous auriez des surprises !"